Quelles sont les principales familles de mastics ?

Le mastic est un produit pâteux qui possède certaines propriétés, notamment celle d’adhérer à un support tout en conservant sa souplesse. Cette dernière absorbe ainsi les mouvements allant dans toutes les directions. Le mastic peut être utilisé pour réaliser des joints étanches ou de dilatation entre deux éléments différents ou identiques.

Le mastic : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un corps pâteux composé de divers ingrédients à l’origine de sa couleur, sa souplesse et son adhérence. Très courant dans les milieux de l’industrie et du bâtiment, ce produit aux propriétés plastiques est apprécié pour son utilité et sa polyvalence. Plusieurs marques proposent leur propre gamme, à l’instar du mastic Wurth.

En fonction de la base chimique employée pour sa fabrication, on peut distinguer deux catégories de mastic :

  • Les élastomères : ils reprennent en grande partie leur taille initiale (minimum 70 %) après dilatation du joint. Dans cette catégorie, on trouve les mastics hybrides, silicones, polyuréthanes et MS Polyner.
  • Les plastomères : ils ne reprennent leur forme initiale que de façon partielle après la dilatation du joint. On retrouve, dans cette famille, les mastics vitriers ou acryliques.

Mastics : pourquoi sont-ils si utiles ?

De manière générale, il est possible d’utiliser les mastics pour de nombreuses tâches. Ils sont tout particulièrement appréciés et utiles grâce à leurs caractéristiques techniques. En effet, ils peuvent supporter de façon durable les déformations des matériaux et les contraintes mécaniques généralement induites par l’humidité ou les variations de température. Ils résistent aussi très efficacement aux contraintes extérieures telles que l’air, l’eau, les UV, le gaz, la chaleur, les produits chimiques, le feu, ou encore les agents biologiques. Enfin, sa performance d’adhérence lui confère une capacité de collage très utile.

Les différentes familles de mastics

Les mastics silicones

Les mastics silicones sont les plus durables. En effet, ils ne sont que très peu sensibles aux intempéries, aux UV, et aux températures extrêmes. Ils conservent toutes leurs caractéristiques d’élasticité et de souplesse au fil du temps. Leur lissage et leur extrusion sont simples, même si les températures sont hautes ou basses. Ce type de mastic est également peu inflammable et peut résister à des températures élevées. Pour toutes ces raisons, il est courant d’utiliser les mastics silicones dans les systèmes de calfeutrement coupe-feu. Ils font partie de la famille des élastomères, ils peuvent donc reprendre en grande partie leur taille initiale après la dilatation du joint.

Les mastics hybrides

À l’instar des mastics silicones, les mastics hybrides possèdent une bonne résistance aux intempéries et aux UV. Leur lissage et leur extrusion sont simples, même par température basse ou haute, et ils ne font pas de fils. Ils conservent également toute leur souplesse et leur élasticité au fur et à mesure du temps. Leur différence tient au fait qu’un mastic hybride ne contient pas de solvant ni d’isocyanate. Ils peuvent être appliqués sur un support humide et sont parfaitement adaptés à la mise en peinture.

Les mastics acryliques

Les mastics acryliques sont des plastomères et non des élastomères : ils ne reprennent donc leur forme initiale que de manière partielle après dilatation du joint. Leur lissage et leur extrusion sont faciles, et ils peuvent être peints. En revanche, leur résistance aux intempéries et aux UV est assez faible. Pour sécher, les mastics acryliques ont besoin d’être posés dans un endroit bien ventilé. De plus, ils craignent l’humidité et les températures basses, et notamment le gel.

Voici un article sur comment enlever un joint en silicone d’une baignoire en acrylique.

Les mastics polyuréthanes

Très utilisés par les peintres, les mastics polyuréthanes ont un excellent pouvoir adhésif qui fonctionne sur de nombreux supports. Ils sont sensibles aux températures extrêmes et aux UV, et produisent des microfissures en surface au fil du temps.

Les mastics butyles

Ces mastics ne contiennent pas de solvants. Ils restent pâteux sans polymériser, ce qui leur confère une faible tenue mécanique. Ils sont très étanches à la vapeur d’eau et au gaz.

Quelle application pour ces mastics ?

On retrouve les mastics silicones dans le domaine de la menuiserie et pour des applications sanitaires. Les mastics polyuréthanes et hybrides sont utilisés pour les façades en béton (joint de construction, de dilatation, etc.). Les mastics acryliques sont employés pour les finitions intérieures, tandis que les mastics butyles servent dans les assemblages démontables dans le domaine de la menuiserie aluminium, ou dans les domaines alimentaires.