Avez-vous de difficultés à déterminer la superficie de votre pièce ? Plus d’inquiétude.

Nous avons pour vous une solution. connaître l’aire de surface d’une pièce est en effet une chose importante surtout lorsqu’il s’agit de vendre ou d’acquérir un logement.

En fonction de la forme géométrique de votre pièce et à l’aide de quelques formules mathématiques, ce calcul devient facile.

Suivez-nous !

Calculer la superficie lorsque la pièce est carrée

Si la pièce dont vous désirez connaître l’aire de la surface a la forme d’un carré, le calcul est très simple.

Littéralement, vous n’avez qu’à mesurer un seul côté de la pièce et de multiplier la valeur trouvée par elle-même.

Désignons par S la superficie recherchée et par C la mesure d’un côté.

On a donc :

S = C x C

Supposons que votre pièce mure 5 m de côté. La superficie de cette pièce sera calculée comme suit :

S = 5 x 5= 25 m²

Calculer les M2 d'un mur (calcul rapide)

m
m
m

La surface des murs est de

Le détail :

Surface des murs:

Surface Porte(s):

Surface Fenêtre(s):

Calculer les M2 d'un mur (calcul détaillé)

Mes murs
Largeur Longueur
mur 1
m
m
= 0.00 m²
mur 2
m
m
= 0.00 m²
mur 3
m
m
= 0.00 m²
mur 4
m
m
= 0.00 m²
mur 5
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²
Mes portes
Largeur Longueur
porte 1
m
m
= 0.00 m²
porte 2
m
m
= 0.00 m²
porte 3
m
m
= 0.00 m²
porte 4
m
m
= 0.00 m²
porte 5
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²
Mes Fenêtres
Largeur Longueur
fenêtre 1
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 2
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 3
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 4
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 5
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²
Mon plafond
Largeur Longueur
Plafond
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²

La surface des murs et de plafond est de

La surface des ouvertures est de

Calculer la superficie lorsque la pièce est rectangulaire

Le plus souvent, les pièces d’une maison ou d’un logement ont la forme d’un rectangle. Qu’il s’agisse des chambres, de la cuisine ou de la salle de bains, le mode de calcul de la surface sera le même.

Géométriquement, toute pièce rectangulaire dispose de deux largeurs et de deux longueurs. Le calcul de l’aire de la surface sera donc fait en fonction de ces dimensions. Il convient de préciser que les côtés opposés d’une pièce rectangulaire ont la même mesure. Par ailleurs, les angles d’un tel type de pièce sont droits.

Pour calculer la superficie de votre pièce, il vous faut prendre la mesure d’une des longueurs de cette pièce et la mesure d’une de ses largeurs. Ensuite, multipliez les valeurs trouvées entre elles pour avoir la mesure en m² (mètre carré) de l’aire de surface.

Supposons que vous disposez d’une pièce qui mesure 7 m de long et 5 m de large. Sa superficie S donnera donc ceci :

S = 7 x 5 = 35 m²

Calculer la superficie lorsque la pièce est trapézoïdale

Une pièce a la forme d’un trapèze lorsqu’elle possède deux côtés opposés qui sont parallèles. Elle présente deux angles droits lorsqu’elle ressemble à un rectangle.

On dit dans ce cas que la pièce a la forme d’un trapèze convexe.

Les deux côtés parallèles sont appelés bases. Votre pièce devra donc présenter une petite base et une grande base. Pour précision, ces côtés sont perpendiculaires à un seul côté de la pièce (le côté issu de l’angle droit unique) si votre pièce ressemble à un rectangle. Ce troisième côté sera nommé hauteur.

Pour le calcul, il vous faudra dans un premier temps additionner les deux bases. Ensuite, multipliez la valeur trouvée par la mesure de la hauteur. Enfin, divisez par deux cette nouvelle valeur que venez de calculer.

Désignons par B la grande base, par b la petite base et par h la hauteur.

La superficie S recherchée sera : S = {((B +b) x h) / 2}

Supposons que votre pièce a pour dimension : B = 7 m b = 4 m et h = 5 m. Le calcul de la superficie se fera comme suit :

S = {((7 + 4) x 5) / 2}

= (11 x 5) / 2

= 55 / 2

S = 27,5 m²

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à déterminer la forme de votre pièce pour appliquer la formule adéquate.

Calculer la surface d’une pièce pour la repeindre

Vous avez l’intention de refaire la peinture d’une ou plusieurs pièces de votre domicile. Pour connaitre la quantité de peinture qui vous sera nécessaire pour refaire tous vos murs et votre plafond, vous allez devoir calculer la surface de votre pièce. Vous pouvez d’ores et déjà oublier le simple calcul de la surface, prenant juste en compte la largeur et la profondeur de la pièce. Ceci est juste valable si vous devez poser un revêtement au sol. Lorsque vous devez peindre une pièce, vous avez des décrochements, des ouvertures à prendre en compte et qui ne seront pas peintes, comme les portes et les fenêtres. Le calcul peut donc vite se compliquer. Vous avez 2 options :

  • vous prenez les mesures de chaque mur, et vous déduisez toutes les parties que vous ne peindrez pas. Cela donne par exemple : (Largeur x longueur de la pièce) – (largeur x longueur de la porte)
  • vous utilisez un calculateur en ligne comme sur Leroy Merlin ou painttrade par exemple.

Cette dernière solution est bien plus simple, car vous n’aurez pas à sortir votre calculatrice. C’est le logiciel qui va le faire pour vous. De votre côté, vous devrez renseigner la dimension de la surface à peindre, ainsi que le nombre de fenêtres et de porte sur le mur, mais également le nombre de couches de peinture à poser et le rendement du pot que vous comptez acheter. En fonction de tout cela, le calculateur vous dira ce qu’il vous faut exactement.

En tout cas, ne partez pas sur l’achat du nombre de pots de peinture au hasard, à moins d’habiter juste à côté du magasin de bricolage. Sinon vous risquez de manquer de peinture ou d’y retourner pour que les professionnels vous reprennent ceux que vous n’aurez pas entamé, à condition d’avoir gardé la facture de paiement en preuve d’achat. Pour peindre un plafond, c’est plus simple. Cela correspond à la surface au sol.

À cela, vous devez aussi prendre en compte le nombre de couches de peinture que vous devrez mettre. Pour cela, lisez ce qu’il y a d’inscrit sur le pot de peinture. Le rendement est marqué en m2/litre. Certaines marques proposent des peintures ultra couvrantes et donc mono couches. Mais la plupart vont nécessiter plusieurs couches de peintures. En fonction de cela, vous saurez s’il vous faut un seul pot ou plusieurs, et si le petit pot sera suffisant ou non. Un petit conseil, regardez le prix au litre. Parfois, il est plus avantageux de faire l’achat d’un contenant plus important, plutôt que 2 petits. Cela vous permettra aussi d’avoir un peu de rab, dans le cas d’une retouche éventuelle à distance.

Quelle est la différence entre la surface habitable et la surface utile ?

Que vous cherchiez à accéder à la propriété ou que vous vous décidez à vendre votre bien, vous serez tôt ou tard confronté à ces différentes surfaces. Alors laquelle vous est vraiment utile et à quoi cela correspond ? La surface habitable est définie par la loi Boutin, appelée “mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion”, passée en 2009. Elle correspond tout simplement à la surface réellement disponible au niveau du plancher. Ne font pas partis du calcul de la surface habitable :

Calculer les M2 d'un mur (calcul rapide)

m
m
m

La surface des murs est de

Le détail :

Surface des murs:

Surface Porte(s):

Surface Fenêtre(s):

Calculer les M2 d'un mur (calcul détaillé)

Mes murs
Largeur Longueur
mur 1
m
m
= 0.00 m²
mur 2
m
m
= 0.00 m²
mur 3
m
m
= 0.00 m²
mur 4
m
m
= 0.00 m²
mur 5
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²
Mes portes
Largeur Longueur
porte 1
m
m
= 0.00 m²
porte 2
m
m
= 0.00 m²
porte 3
m
m
= 0.00 m²
porte 4
m
m
= 0.00 m²
porte 5
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²
Mes Fenêtres
Largeur Longueur
fenêtre 1
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 2
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 3
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 4
m
m
= 0.00 m²
fenêtre 5
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²
Mon plafond
Largeur Longueur
Plafond
m
m
= 0.00 m²
Surface totale = 0.00 m²

La surface des murs et de plafond est de

La surface des ouvertures est de

  • les combles non aménagées
  • le garage
  • le sous-sol ou cave
  • la terrasse, le balcon, la loggia
  • la véranda
  • les parties communes si vous êtes en immeuble

Si votre pièce mesure moins de 1m80, elle ne sera pas prise en compte dans cette surface.

Enfin, la surface habitable doit être au minimum de 14 m2 par personne habitant le logement. Attention, au delà du 4eme occupant, le logement doit en plus avoir 10m2 supplémentaires. La surface habitable doit être stipulée sur tout contrat de location. Si le locataire constate une différence de plus de 5 % avec les mesures réelles, il peut demander légalement une réduction du loyer en pourcentage, au prorata des mètres carrés perdus.

En outre, la surface du bien destiné à la location doit absolument posséder une pièce de vie principale de minimum 9 mètres carrés et avec une hauteur de plafond minimale de 2m20. Cela correspond à un volume de 20m3. En deçà de ce volume, vous pourrez certes acheter le bien, mais vous ne pourrez pas le rendre disponible à la location.

En résumé, la surface habitable correspond à la surface de toutes les pièces qui se trouvent à l’intérieur de votre logement à condition qu’elles aient une hauteur de plafond supérieure à 1m80 et sert pour la location d’un bien.

Venons-en maintenant à la loi Carrez qui existe depuis 1996. Elle concerne tous les logements dès lors que vous les vendez. En effet, la surface loi Carrez doit obligatoirement apparaitre sur l’acte de vente. Elle reprend la surface habitable avec les pièces qui ne rentraient pas en ligne de compte comme votre véranda ou le garage pour n’en citer que 2. La surface utile correspond à la surface habitable avec 50 % des pièces secondaires comme le sou-sol, les combles, le garage, à la condition encore une fois, que ces pièces aient une hauteur de plafond de minimum 1m80. Ils doivent être également à l’usage exclusif du propriétaire. Les parties communes ne peuvent donc pas en faire partie.

Comment calculer la surface d’une pièce pour une vente ?

Maintenant que tout cela est bien clair, venons-en au calcul de la surface loi Carrez, puisque c’est elle qui nous intéresse dans le cadre d’une vente. Sachez qu’elle est obligatoire sur l’acte de vente d’un bien en copropriété et cela peut importe que vous passiez par une agence, ou entre particuliers uniquement, car il est signé dans une office notariale indépendante. Les maisons individuelles ne sont pas concernées par la loi Carrez, à l’inverse des maisons en copropriété horizontale. Attention les maisons mitoyennes en lotissement ne font pas forcément parties d’une copropriété. La loi Carrez a pour but de protéger les nouveaux propriétaires du logement, que celui-ci soit destiné à un usage d’habitation, professionnel ou commercial.

Pour le calcul, vous devez mesurer la surface plancher, autrement dit la surface au sol. Vous devez donc déduire toutes les cloisons, les cages d’escalier et embrasures et tout ce qui est inférieur à 1m80 de hauteur. Si vous avez des placards de plus de 1m80, ils rentrent dans le calcul de la loi Carrez.

Vous pouvez réaliser vous-même le calcul de la loi Carrez. Rien ne vous oblige à faire appel à un diagnostiqueur professionnel. Cependant, il vous faut savoir que le futur acquéreur pourra se retourner contre vous, si la surface que vous avez déclarée n’est pas conforme à la surface réelle, avec une différence de plus de 5 %. Il a un an pour le faire. Mieux vaut donc vous protéger en faisant appel à un professionnel qui va engager sa propre responsabilité, d’autant plus que le calcul est assez complexe. Cela vous en coutera entre 60 et 100 euros en moyenne. Il restera valable tout le temps que vous ne ferez pas de nouveaux travaux dans votre logement.

Quelle superficie pour une chambre ?

Le décret n° 48-1766 du 22 novembre 1948 fixe les conditions de dimension pour une pièce d’habitation principale et secondaire. Une pièce principale doit avoir une superficie minimale de 9 m2 et une hauteur de plafond de 2m50. Une chambre est donc une pièce secondaire. Légalement, elle peut donc être d’une superficie de 7 mètres carrés avec 2m20. Voilà pour le côté légal. Maintenant pour le côté cadre de vie, 7m2 pour une chambre c’est un peu juste, même pour une chambre d’enfant. Une fois que vous avez mis le mobilier, il ne reste pas beaucoup de surface au sol. Alors imaginez une fois que les caisses de jouets auront été vidées au sol ? Ou pour les plus grands, si vous devez installer un bureau ? Un minimum de 9 mètres carrés pour une chambre d’enfant ou d’ado est un minimum pour avoir un espace confortable et douillet. Les enfants passent plus de temps que les adultes dans leur chambre. Si vous cherchez à savoir quelle taille fait une chambre mansardée, en cas de doute sur sa superficie, reportez au sol la surface supérieure à 1m80. Cela vous donnera la réelle surface habitable, car il peut être difficile d’exploiter les hauteurs inférieures, surtout pour créer du rangement.

Et qu’en est-il pour une chambre parentale ? De nos jours, il n’est pas rare de chercher une belle surface de chambre pour les adultes, avec la possibilité de créer une salle d’eau, voir même un dressing s’ils n’existent pas encore. Le minimum requis pour une telle pièce est de 12m2, soit :

  • 8m2 pour la chambre
  • 4m2 pour la salle d’eau (avec une douche)

Évidemment, si vous voulez en plus un dressing, il faudra l’installer dans une autre pièce ou alors gagner des mètres carrés en abattant une cloison ou en faisant à agrandissement si cela est possible.

Comment gagner de la superficie dans le salon ?

Comme la plupart des gens, vous passez très certainement le plus clair de votre temps chez vous dans la pièce à vivre. Si vous vivez dans un logement dont vous trouvez que le salon-séjour est peu juste pour y vivre facilement, cela peut vous donner une impression de mal être. Malheureusement, il n’est pas toujours possible d’obtenir une autorisation de travaux pour agrandir votre bien, et cela peut tout bonnement être impossible s’il n’y a pas de surface au sol disponible. Alors comment faire dans ces cas-là, pour gagner de la superficie dans sa pièce de vie ? Il va vous falloir optimiser l’espace avec astuces. Commencez déjà par faire un peu de tri. Il y a peut-être certaines choses qui ne vous servent plus dont vous pouvez vous séparer ? Si vous avez la possibilité, ouvrez l’espace le plus possible. En abattant la cloison non porteuse de votre cuisine, vous allez gagner en superficie. Votre pièce apparaitra bien plus aérée et lumineuse. Et puisqu’on parle de luminosité, enlevez les rideaux si cela est possible. En ce qui concerne le quoi repas, choisissez une table de dimension adaptée à vos besoins au quotidien. Si vous avez la nécessité ponctuelle de recevoir du monde le temps d’un repas, investissez dans une table à rallonge. Si vous n’utilisez pas tout l’espace de votre table, car vous êtes seul ou en couple sans enfant chez vous, vous pouvez adosser au mur les chaises du côté de la table qui ne vous sert à rien. Mais le mieux serait de les remplacer par un banc. Il se glissera bien plus facilement sous la table. Pour le salon, n’achetez pas un énorme canapé d’angle. Misez plutôt sur un sofa de taille plus modeste et agrémentez-le de quelques poufs. En ce qui concerne le rangement, investissez la hauteur du mur. Cependant n’en mettez pas du sol au plafond. Cela risque de donner un sentiment de tassement à votre pièce. Les meubles suspendus au mur ou même au plafond créent une illusion d’optique pour agrandir la pièce. Si vous avez besoin d’avantage de rangement dans cette pièce, pensez que le canapé peut aussi avoir un coffre de rangement par exemple. Si vous avez des espaces inutilisés dans votre pièce car les dimensions ne sont pas standards, pensez à vous confectionner un meuble sur mesure.

La couleur des murs a également son importance pour agrandir l’espace. Il est préférable de partir sur des teintes claires, comme le blanc, le crème et les pastels. Vous pourrez ajouter des touches de couleurs avec parcimonie dans votre décoration pour réhausser le tout. Cela peut être des cadres, des tapis ou des coussins. Le miroir peut aussi participer à donner plus de profondeur à votre pièce. Variez également les textures des tissus. Par contre pour élargir votre pièce avec une peinture adaptée, vous pouvez tout de même mettre une couleur foncée sur un pan de mur. Cela sera obligatoirement le mur du fond qui recevra cette teinte foncée. Actuellement le gris, le bleu canard et la couleur moutarde sont plutôt tendance. Cela reste également valable pour une chambre même si celle-ci est mansardée, c’est-à-dire avec des sous-pentes.

salon

Comment est calculé la surface habitable en loi Pinel à Lyon ?

Vous allez voir que si vous désirez être exact dans le calcul des surfaces, pour louer votre bien en loi Pinel, il vaut mieux être bien conseillé. Pour cela, vous pouvez vous renseigner ici https://www.invest-immo-lyon.com/loi-pinel-lyon/. Cela vous évitera de faire des erreurs, ce qui pourrait avoir des conséquences. En effet, le montant du loyer est réglementé et plafonné par la loi, tout comme les plafonds de vos propres revenus et ceux de vos locataires. Ainsi pour le calcul de la surface habitable en loi Pinel :

  • Vous pouvez y inclure la moitié de la surface de vos annexes, comme la terrasse. Par contre, les garages et places de stationnement ne sont pas pris en compte. Vous devez également savoir que c’est limité à 8 m2. La hauteur de plafond doit être d’au moins 1m80.
  • C’est bel et bien la surface habitable qui doit être prise en compte. Si vous avez des combles non aménagées, une cave ou une loggia par exemple, cela ne rentrera pas dans le calcul de la superficie en loi Pinel. Impossible de compter là-dessus, pour augmenter votre surface et obtenir ainsi un loyer plus important.