Avant de boire une tasse de café dans son jardin ensoleillé, on doit passer par plusieurs étapes, à commencer par les travaux de terrassement et d’implantation !

En effet, chaque projet de construction passe par une phase de terrassement et de préparation de terrain. L’implantation de la maison sur terrain est également un point très important à étudier et à analyser de très près, c’est pourquoi, on a décidé de vous présenter toutes les informations nécessaires pour le bon déroulement de votre projet. Donc, sans plus tarder, voici tout ce que vous devez savoir.

Les règles du plan local d’urbanisme

Les règles du PLU, ou du Plan Local d’Urbanisme, sont la première chose à prendre en considération pour éviter les problèmes par la suite. Effectivement, le PLU détermine ce que votre commune vous autorise à faire, que ce soit sur le plan architectural, ou sur la manière dont vous allez positionner votre construction. Il définit également, les dimensions et les distances à respecter, notamment en termes d’accès et de séparation par rapport à la voie publique. Le plan peut, parfois, déterminer l’alignement par rapport aux autres maisons.

La typologie du terrain et la forme

Rectangulaire, carré, rond, avec une grande façade, plat… Tous les détails de la forme et la typologie de votre terrain doivent être minutieusement étudiés. Effectivement, ces détails-là vont agir sur votre construction par la suite et sur son implantation. Par exemple, l’emplacement de votre entrée va déterminer la position de votre garage.

De plus, sa typologie vous aidera à construire votre plan de maison, surtout s’il est pentu (position des pièces, de la piscine, de la terrasse…).
Certaines règles doivent aussi être respectées par rapport au voisinage (un point très important à prendre en considération).

Le budget

Lorsqu’on réalise le plan de la maison, on va étudier plusieurs détails, y compris l’aspect financier du projet. L’une des dépenses les plus importantes dans un projet de construction est le raccordement. Effectivement, le raccordement de la maison aux différents réseaux publics va être un curseur pour la configuration de votre plan, afin de limiter les dépenses. Il s’agit principalement de :

  • L’installation d’eau ;
  • L’installation de gaz ;
  • L’installation d’électricité.

Effectivement, préparer le plan de sa maison, c’est façonner un espace adapté à son mode de vie. Donc, si vous êtes plus attiré vers la vie extérieure, alors, vous allez porter une attention particulière au jardin, à la piscine et à la terrasse. Si vous préférez l’espace intérieur, alors, vous pouvez faire en sorte que les pièces soient assez grandes et spacieuses, notamment pour la pièce de vie, la chambre et la cuisine.

D’ailleurs, la RT 2012 impose diverses règles de luminosité et de consommation. Il faut donc bien se renseigner avant de commencer. Ainsi, si vous orientez vos pièces principales vers le soleil, vous allez pouvoir limiter votre consommation en énergie.

Implantation de la maison en quelques points

Pour récapituler, voici les points importants à prendre en compte lorsqu’on souhaite implanter sa maison :

  • Le budget : le coût des travaux est le facteur principal qui va orienter votre projet ;
  • Les dimensions du terrain : surtout si vous allez construire en plain-pied ;
  • L’orientation : l’orientation de vos pièces principales peut limiter vos dépenses. On privilégie une orientation vers le sud, surtout si vous allez utiliser de l’énergie verte comme les plaques solaires ;
  • La typologie du terrain : la forme et le type du terrain vont avoir une grande influence sur la suite des travaux ;
  • La viabilisation : bien évidemment, votre terrain doit être raccordé aux différents réseaux publics.

Vous pouvez faire ces études tout seul, ou faire appel à un architecte pour vous aider. Aucune obligation n’est à signaler sur ce point.