Un mur en parpaing extérieur n’est pas très esthétique. Pour le rendre beau, il faut l’habiller en le recouvrant.

D’ailleurs, il existe plusieurs moyens pour recouvrir ce type de mur.

Dans cet article, nous vous présentons deux méthodes efficaces pour rendre beau votre mur en parpaing extérieur.

La méthode de l’enduit

Généralement, on utilise soit de l’enduit traditionnel soit de l’enduit monocouche. Ce dernier peut s’appliquer en une seule couche. Il permet de donner un aspect chaleureux au mur. Cependant, sa matière première coûte beaucoup plus cher. Il faut aussi utiliser une machine pour le passer. L’enduit traditionnel s’applique, quant à lui, en trois couches : une première pour favoriser l’accroche, la deuxième pour lisser le mur et la troisième à titre décoratif.

Il est possible après l’application de l’enduit, de personnaliser avec plusieurs types de finition. Il s’agit essentiellement du :

  • lissé,
  • taloché,
  • écrasé,
  • gratté,
  • tyrolien.

Comme son nom l’indique, le lissé a un aspect lisse et sans défaut à l’image de la majorité des murs d’intérieur. Il est réalisé au prix de 15 à 40 euros par mètre carré, la pose y compris. Quant au taloché, il a un aspect presque lisse. On y remarque la présence de petits grains. Il coûte 30 à 40 euros/m², avec la pose.

Pour ce qui est relatif à l’écrasé, il est beaucoup plus un intermédiaire entre le projeté et le lissé. Ce type de finition coûte 25 à 30 euros.

On a aussi le gratté qui ressemble à une roche poreuse. On le réalise avec une taloche à clous. Son prix varie de 35 à 40 euros/m² avec la pose. Quant au tyrolien, il est obtenu en projetant l’enduit avec une tyrolienne afin de lui donner un aspect brut et rocheux. Le coût de sa réalisation varie de 30 à 55 euros/m² avec la pose.

Il est recommandé de respecter une épaisseur de 3 à 6 mm pour l’enduit. Il faut aussi bien nettoyer le mur et appliquer une sous-couche fixatrice afin que l’enduit adhère bien au mur. Il est exigé d’attendre un mois avant de passer l’enduit sur un nouveau mur.

La méthode du parement

Avec cette méthode, il est possible d’imiter la pierre, le miroir ou le moellon. Plusieurs options de parement sont par ailleurs possibles.

  • La pierre de taille

Toujours à la mode, elle consiste à fixer la pierre plate directement sur le matériau du mur de façade. Cette technique permet de personnaliser et d’authentifier son mur. Son coût est toutefois onéreux et dépend de la qualité du matériau utilisé.

  • Le parement en ardoise

Il se présente sous forme de briquettes assemblées en plaques sans joints. Il est résistant et existe en plusieurs couleurs. Il dispose de qualités isolantes thermiques et acoustiques lorsqu’il est directement collé sur le mur. On l’utilise pour des murs d’ornement.

Le parement doit être sec avant d’être posé et le mur doit être humidifié s’il est en béton. Pour les murs en bois, il faut une couche anti-humidité pour garantir l’étanchéité. Les murs en brique ou en plâtre doivent être couverts d’une couche primaire pour fond poreux. Les supports carreaux doivent être brisés afin que le parement puisse adhérer au mur.

Le parement mural doit toujours se mettre du haut vers le bas.

Il est aussi conseillé de travailler mètre carré par mètre carré en enduisant le mur d’un mortier-colle à l’aide d’une spatule dentelée. Les pierres doivent être posées une à une. Ensuite, il faut laisser sécher durant le temps indiqué puis frotter avec une brosse pour enlever le surplus de joints.