Une résidence étudiante est un type d’habitation spécialement conçu à l’endroit des personnes qui effectuent des études supérieures. Elle regroupe les cités universitaires, mais également les résidences privées et nécessite un investissement non négligeable de la part du propriétaire. Bien que la demande soit assez importante, il est nécessaire de prendre en compte quelques critères pour la rentabilité de l’investissement effectué. 

Les avantages d’un investissement dans une résidence étudiante

Une résidence étudiante est un logement de service généralement de type T2 muni d’un dispositif d’équipements fonctionnels. Elle doit comporter une salle de bains aménagée, une cuisine, une laverie et des meubles. Aussi, le propriétaire est tenu de mettre au profit du locataire étudiant un service de nettoyage de locaux et de préparation de petit-déjeuner.

D’autres prestations comme l’accueil et la réception ainsi que la fourniture de linge sont également exigées. Pour être désignée par le terme « résidence étudiante », une concession classique doit être composée de 70 % d’étudiants au minimum. Investir dans un logement pour étudiant, c’est choisir un marché à fort potentiel. En effet, la résidence étudiante offre un rendement très élevé et d’importants avantages fiscaux.

L’investissement dans ce type de bien offre une réduction d’impôts pour le propriétaire et une possibilité de revente très attractive. Aussi, ce dernier bénéficie d’une augmentation de son capital avec le paiement des loyers. Il existe par ailleurs une sécurité (contrat, caution, garantie) quant au versement périodique et régulier des loyers par les étudiants.

En outre, les rendements générés par les résidences étudiantes sont généralement supérieurs à ceux des logements classiques. En signant un bail commercial avec une entreprise gestionnaire privée, le propriétaire opte pour la sécurisation de son investissement. Il se rassure de l’amortissement rapide de son capital et de l’occupation presque permanente des logements.

Comment effectuer un investissement rentable dans une résidence étudiante ?

Pour bénéficier au mieux des avantages du titre de propriété d’une résidence étudiante, il est important de respecter le titre de l’édifice. Louer un logement déclaré étudiant à un particulier peut faire perdre au propriétaire les avantages fiscaux obtenus et pourrait engendrer des pénalités.

Pour un investissement plus rentable, il est nécessaire de trouver un emplacement stratégique. Ce dernier doit être situé à proximité des universités, des lieux d’embarcations de transport en commun et des établissements pour étudiants. De plus, il faudrait privilégier les villes dans lesquelles la demande de logement étudiant est assez forte. En dehors de la localisation de la concession, il est également important de proposer des services de qualité pour rendre meilleures ses offres.

Une étude de marché est aussi requise pour connaître et répondre aux attentes des futurs locataires. De plus, le propriétaire doit se renseigner sur le taux de couverture local et les compétences du gestionnaire de son projet.

Les démarches juridiques pour investir dans une résidence étudiante

Comme pour toute propriété immobilière, l’investissement dans une résidence étudiante nécessite quelques dispositions vis-à-vis de la loi. Ainsi, il est important de posséder une société civile immobilière avant d’effectuer l’investissement. De plus, le futur propriétaire doit opter pour un statut juridique entre la SARL, l’EIRL, la SAS ou encore la SCI.

L’autre formalité nécessaire pour la personne désirant investir dans l’immobilier est le choix du mode d’imposition. En fonction du capital investi et des besoins personnels, il peut s’agir de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés. En outre, le propriétaire doit souscrire une assurance et mettre son investissement en gestion par une structure professionnelle.

La fiscalité des résidences étudiantes

Les concessions destinées aux étudiants sont encadrées par de nombreuses lois de défiscalisation. L’une d’entre elles est la loi Censi-Boulevard qui s’applique spécialement aux résidences étudiantes neuves. Elle permet aux investisseurs de réduire le taux d’imposition de 11 % par rapport à un capital total d’investissement de 300 000 euros maximum.

La présente loi permet également au propriétaire de résidence étudiante de récupérer la taxe sur valeur ajoutée appliquée au prix du bien. Cette récupération intervient six mois après la signature du titre de propriété. Toutefois, pour bénéficier de ces avantages fiscaux, il faudrait investir dans un logement de service meublé et dont les loyers sont déclarés revenus BIC.

Il existe également le statut de « loueur en meublé non professionnel » qui peut être obtenu par tout propriétaire de résidence immobilière pour étudiant. Ce dernier favorise l’amortissement du bien et offre aussi une récupération de la TVA sur le prix d’achat du bien. C’est un statut assez intéressant qui permet d’obtenir un abattement forfaitaire sur les revenus de loyer.

Vous disposez désormais de toutes les informations pour décider d'investir ou non dans une résidence étudiante.