• Maison, tout faire soi-même: Plomberie, électricité, maçonnerie, menuiserie, isolation, énergie verte , nouvelles tendances déco, aménagements bio
  • Rénover les toitures: Charpente, couverture, isolation des combles, lambris, lucarnes et fenêtres, gouttières, chéneaux
  • Fenêtres de toit et lucarnes - Combles aménagés
  • Tubes de rechange en mousse de pulvérisation - Buses en mousse - Remplissage des espaces - Tube de rechange pour mousse de pulvérisation à faire soi-même
    Les tubes en mousse pulvérisée sont largement utilisés comme tubes de rechange pour toutes les marques de mousse de pulvérisation de bricolage. Après avoir utilisé de la mousse pulvérisée, laissez l'ensemble bouché attaché. Lorsque vous êtes prêt à l'emploi, retirez le tube bouché et remplacez-le par le nouveau tube de rechange en mousse pulvérisée. Accessoire pour les amateurs de bricolage, assurant une application fluide et efficace de la mousse. Fabriqué en matériau PP, il est durable et résistant à la déformation. Convient pour différentes tailles d'outils en mousse, il fournit une connexion fiable pour un flux adhésif ininterrompu. Ils peuvent être utilisés pour remplir, sceller et isoler les espaces jusqu'à 1 "-10 tubes de rechange pour toutes les marques d'isolation en mousse de pulvérisation DIY. Nos tubes de rechange en mousse pulvérisée sont fabriqués à partir de matériaux de haute qualité, ce qui est extrêmement durable. Les tubes en mousse pulvérisée sont disponibles en couleur claire. Il s'agit de tubes de rechange pour toutes les marques de mousse de pulvérisation de bricolage. Il est utile de combler les lacunes. Les tubes en mousse pulvérisée peuvent être installés facilement et rapidement. Il peut être monté d'une seule main sans utiliser d'outils compliqués. Il suffit d'enlever l'ancien et de le remplacer par

Vous avez une maison, qui possède des combles perdus, mais vous ne savez pas comment faire pour les isoler ?
Alors lisez bien notre article, car nous allons vous donner les étapes et vous guider dans l’isolement de vos combles pour le faire vous-même, sans avoir besoin d’appeler un professionnel. L’isolation de vos combles perdus est un atout, si vous voulez garder un confort thermique, tout en faisant des économies sur vos factures d’énergie qui peuvent s’avérer salées.

Qu’est-ce que des combles ?

Il existe deux sortes de combles :

  • Les combles perdus ;
  • Et les combles aménagés.

Un comble aménagé est un espace qui est compris entre la toiture d’une maison ou d’une ferme et le plancher de la maison. On peut dire que les greniers sont des combles aménagés. Cependant, on peut aménager un comble, juste sous la toiture d’une maison, pour en faire une chambre, voire une salle de bain, ou encore, si vous avez des enfants, en faire une salle de jeu.
On peut reconnaître les combles comme une pièce avec un plafond en pente.
Il ne faut pas oublier que les combles aménagés ont une conception architecturale qui a été faite afin de supporter de gros poids. Les combles aménagés doivent être impérativement isolés, sinon, ces pièces ne pourraient jamais être habitables, ou bien vivables. Grâce à l’isolation, vous pourrez obtenir une bonne température sans tomber dans le trop froid en hiver, ou bien également avoir des températures trop chaudes en été.
Quant aux combles perdus, c’est un endroit qu’on ne peut absolument pas aménager, cela pourra être dû à une mauvaise hauteur qui ferait que personne ne pourrait s’y tenir debout, ou bien que le bois de la charpente, aura été, surtout, mal disposé. La circulation de l’air y est quasiment inexistante.

Quelle est la meilleure technique pour isoler soi-même ses combles ?

Selon le type de combles que vous possédez, qu’ils soient perdus ou aménagés, vous pourrez alors penser à la technique qui devra être utilisée, mais aussi à l’isolant qui aura été choisi.
Voici les différentes techniques utilisées pour que vous puissiez isoler vos combles :

  • L’isolation par soufflage ;
  • Mais aussi, l’isolation par épandage ;
  • L’isolation par panneaux ;
  • L’isolation par rouleaux ;
  • Et enfin, l’isolation par sarking.

L’isolation par soufflage est idéale si vous n’arrivez pas à accéder à vos combles perdus, mais l’avantage, c’est que c’est une technique rapide qui nécessite moins de manutention. Quant à la technique par épandage, elle va consister à mettre manuellement un matériau isolant en vrac, c’est une méthode qui va convenir à des combles aménagés et à de petites surfaces. Après avoir reparti l’isolant, il vous faudra l’étaler à l’aide d’un râteau.
Passons à l’isolation des combles par panneaux. Ces panneaux pourront être des fibres de bois, mais aussi du polyuréthane, voire du polystyrène. Les panneaux vont se fixer directement sur le plancher de votre maison, amis aussi sur le plafond, en ce qui concerne les combles perdus. C’est une méthode qui va apporter une bonne isolation acoustique, mais aussi un bon confort thermique, surtout l’été.
L’isolation par rouleaux consiste à utiliser des rouleaux faits de laine végétale ou minérale, pour la plupart du temps. Vous n’aurez qu’à dérouler la laine sur le plancher de vos combles, mais aussi entre les solives de la charpente. C’est très simple d’application.
Si vous êtes un bon bricoleur, nous allons vous parler de la dernière technique d’isolation, celle par sarking. Elle est, en effet, plus exigeante. Cette technique consiste à plaquer des couches d’isolant entre la charpente, mais aussi entre la couverture du toit. C’est une technique utilisée surtout pendant la construction ou bien lors de la rénovation d’une maison.

Comment faire pour isoler ses combles soi-même ?

Il est très facile de poser des isolants, surtout lorsque ces derniers sont en rouleau, ou bien en vrac. Cela ne nécessitera pas d’aide, mais cependant, si vous devez en mettre sous les rampants de la toiture, alors vous aurez certainement besoin d’aide.
Pour faire ce travail soi-même, et pour la pose de votre isolation sur une surface de 100 m², alors il vous faudra à peu près 2 jours.
Pour faire une pose d’isolation, il va vous falloir bien suivre la réglementation de RT2012, cette réglementation étant obligatoire, et cela, dans le cadre de toute construction. Pour pouvoir rester conforme à la réglementation, il faut que la technique de pose soit de qualité, mais aussi que les isolants soient bien performants.
Pensez bien à cacher tous les câbles électriques de votre maison, mais aussi à faire attention aux conduits d’aération.